mar 032013
 

L’article Kinouli a pulvérisé le record de commentaires avec, à l’heure actuelle, 32 commentaires! Merci beaucoup, ca fait chaud au coeur… Vous êtes donc si nombreux; il y a les habitués, les perdus de vue, les retrouvailles et les inconnus qu’on rencontre. Merci Merci!

Bonne soirée Fondue 2013 aux Jeunes et moins jeunes De Saive!

Bienvenue sur terre à Gaspard qui a déjà fait une belle blague à ses grands-parents…Félicitations aux heureux parents!

 

 

 Publié par à 1 h 05 min
fév 282013
 

Qui nous lit? C’est une question que nous nous posons souvent! Qui suit nos aventures au travers de ce blog? Nous avons bien sûr nos fidèles commentateurs, Dan en tête, mais qui nous suit régulièrement et  n’a pas encore osé s’exprimer?! Les commentaires se font un peu plus rares ces derniers temps, alors courage, à vos claviers chers fidèles lecteurs. Il faut tenter de battre le record de l’article qui a reçu le plus de commentaires: 27 …

 Publié par à 8 h 53 min
jan 022013
 

De Chiang Mai nous vous envoyons dans cette nuit de nouvel an une lanterne remplie de nos meilleurs voeux:

Que cette nouvelle année soit propice à la réalisation de vos rêves les plus chers et que ces rêves réalisés ne soient qu’une porte ouverte vers d’autres rêves…

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.

Antoine de Saint-Exupéry

 Publié par à 6 h 58 min
déc 222012
 

Il y a maintenant 4 mois que nous sommes partis. Quatre mois ce n’est plus le début, ce n’est pas encore la moitié, c’est encore loin du retour… Quatre mois loin de chez soi, de ses proches; quatre mois de découvertes, d’aventures, de rencontres; c’est en tout cas suffisant pour percevoir quelques changements dans notre manière d’être, de vivre, de penser. Mais rassurez-vous, ce ne sont pas 4 extraterrestres qui atterrirons fin juillet! Loin du train train journalier et des petits tracas quotidiens, l’esprit se libère et la pensée se centre sur l’essentiel, sur le vécu. Voici les fruits de 4 mois de réflexions voyageuses…

L’éloignement…

Le voyageur est du bon côté! Il abandonne son univers habituel, la gangue qui le tient prisonnier de ses repères rassurants et confortables. Loin de ses habitudes, rien ne le ramène au manque, chaque jour est une nouvelle découverte. Par contre, celui qui reste subit le vide laissé. Même s’il peut être heureux, par procuration, pour le salopard qui l’a abandonné, il est dans le manque et n’attend finalement qu’une chose, le retour à l’ordre… Nous prenons pleinement conscience du vide qu’a laissé notre départ au travers des nombreux contacts que nous avons avec nos proches. Certains n’en peuvent plus et le crient. D’autres par pudeur ou de peur de gâcher notre bonheur tentent, parfois maladroitement, de le dissimuler. Dans tous les cas, cela nous touche profondément. Nous vivons malgré tout aussi le manque, mais d’une autre manière. Décalage horaire oblige, c’est au réveil que nous tentons le rapprochement en sautant sur le PC! Qui a lu le dernier article, qui nous a écrit? Chaque commentaire, chaque mail, chaque connexion Skype revêt une importance cruciale et est reçu comme un cadeau, comme une preuve contre l’oubli. Ce sont les petits bonheurs du matin… L’éloignement agit aussi comme un catalyseur relationnel. Nous nous rendons vraiment compte de ceux qui sont importants dans notre vie. C’est ainsi que, paradoxalement, l’éloignement rapproche! L’éloignement physique concoure au rapprochement du cœur et de l’esprit. Nous ne nous sommes jamais autant parlé avec certains. Les banalités habituelles laissent place aux sentiments profonds, à l’essence de la relation. Il faudrait peut-être ajouter un mot au dicton: « C’est dans le besoin et l’éloignement que l’on reconnaît ses amis »…

Le matériel…

Tout ce dont a besoin le voyageur doit tenir dans son sac. Et plus le sac est petit, meilleur est le voyage. C’est terrible la quantité de choses que l’on estime indispensables quand on prépare son sac!!! En voyage, la valeur des choses se résume à leur poids! C’est en transportant son sac entre une station de bus et un hôtel que l’on découvre cette réalité… Nos sacs ont déjà subit un solide dégraissage au Vietnam (merci Bonne-Maman…), et pourtant bien de choses inutiles s’y cachent encore… Sus au superflu!!! Oui, c’est possible de vivre avec 2 shorts et 3 tee-shirts. Et cela ne se résume pas à une question de climat. Le voyage nous apprend le détachement. La société de consommation nous pousse a accumuler de l’inutile, du superflu. On s’en rend compte en vivant avec le strict minimum mais aussi en découvrant la pauvreté de certains peuples. Nous étions restés effarés devant les caisses qui s’accumulaient lorsque nous avons vidé notre maison avant le départ, mais on pensait au bonheur que cela aurait du être de les vider au retour. Nous redoutons maintenant ce moment, que va t-on faire de tout ça??? Ho! Bien sûr les bibelots de chez Ikea seront toujours aussi alléchants, espérons seulement que nous réfléchirons à deux fois avant de succomber… En tout cas, ça sent la brocante chez les Kempe en août prochain…

Le temps…

Nous n’avions pas imaginé de rupture de l’espace-temps en montant, sur le quai de la base spatiale des Guillemins, dans l’engin intergalactique qui nous menait à… Bruxelles… Et pourtant… Dès cet instant, les repères ont changé: les kilomètres sont devenus des heures de route ou de vol, la ponctuation des heures de cours a disparu de nos journées et ce sont les déplacements qui rythment le voyage, le calendrier a remplacé la montre. Le sentiment de liberté qu’engendre cette rupture est tout simplement… délectable… Rester un peu plus ici, un peu moins là en ayant comme seul délai le vol réservé qui nous emmènera vers un autre continent dans trois mois, quel bonheur! Seuls les instants de recherche d’un ticket de bus ou d’un rendez-vous bousculent l’abandon à la langueur du cycle solaire. Le voyageur qui change d’horizon tous les trois jours rompt définitivement avec l’égrénemment des secondes de l’horloge sédentaire. Il y a 4 mois que nous sommes partis et pourtant c’est comme si c’était la semaine dernière. Cela ne nous empêche pas de penser souvent à ce jour lointain où il faudra reposer pieds sur terre, le jour du retour. On ne se réjouit pas d’y être mais on l’attend quand même avec une certaine impatience. C’est la balise. On se fait des plans: un tel sera là, la première chose à faire sera ça, vite manger ça,… Savoir qu’il y a une fin, c’est le sel du voyage, c’est ce qui le rend si savoureux. Le voyage c’est une parenthèse dans la vie. On sort du texte pour le nuancer, l’embellir, le préciser. Mais pour être complète une parenthèse nécessite d’être refermée. C’est ce qui pousse à la remplir au maximum avant de la refermer pour poursuivre le texte… (Voilà que je me mets à inventer des citations… entre parenthèses, il faudra la garder celle là…).

Le bonheur…

Qu’est ce que le bonheur? Pas de réponse définie mais seulement des approches. A vous lire nous paraissons être heureux. Oui, c’est vrai, nous nageons dans le bonheur! Le bonheur d’être en famille, le bonheur de découvrir, le bonheur des rencontres, le bonheur de vivre… Et si finalement la raison de ce voyage était une quête du bonheur… Restera à maintenir l’état de flottabilité dans ce délicieux fluide une fois de retour…

Suite de nos cogitations dans quelques mois…

 Publié par à 16 h 59 min
sept 042012
 

Quelques jours avant le départ, nous avons eu la visite surprise des Niouzz, l’émission d’information pour enfant de la RTBF. Nous avions enregistré quelques séquences en vue de réaliser un petit reportage sur notre voyage. Le reportage a été diffusé ce lundi et nous avons pu le voir aussi! Cool…
Nous essayerons de leur envoyer une petite vidéo de temps en temps…

Voici le lien: http://www.rtbf.be/video/v_partir-pour-un-tour-du-monde?id=1755709&category=jeunesse

A bientôt…

 Publié par à 16 h 59 min
sept 032012
 

Une pensée émue pour Tante So, Dan, les cousins, les copains et tous les collègues qui rentrent à l’école à cette heure ci. Nous vous souhaitons une bonne année scolaire. Même si elle sera moins exotique, qu’elle soit aussi riche et épanouissante que la nôtre.

 Publié par à 8 h 12 min
août 312012
 

Bon,et bien voilà, dans quelques heures c’est le départ…

Ces derniers jours ont été riches en émotions et hier soir nous avons vécu une fête de départ … débordante!!! Merci à tous pour votre soutien et vos marques de sympathie, ça nous fait tellement chaud au cœur de nous sentir soutenus. C’est clair, vous embarquez avec nous pour cette grande aventure. Merci merci merci…

Surprise de dernière minute avec la visite des Niouzz, l’émission d’information pour les enfants de la RTBF. Nous avons tourné un petit reportage qui devrait passer lundi. Nous essayerons de leur envoyer une petite vidéo de temps en temps.

Bon, on va essayer de dormir quelques heures avant de partir demain matin pour la gare…

Encore merci à vous tous…

 Publié par à 0 h 07 min
août 242012
 

Voilà une question que l’on nous pose souvent: Mais vous allez partir avec quoi pour un tel voyage, quand je vois ce que je prends pour 15 jours de vacances…
Haa c’est sûr, on va partir le plus léger possible! Mais une photo vaut mieux qu’un long discours: Continue reading »

 Publié par à 18 h 25 min