sept 232012
 

Ali, notre chauffeur, nous a fait faux bond ce matin! Heureusement il nous a envoyé son petit frère… Et donc à 9h45, nous voici donc parti en rickshaw pour Amber, à 1/2h de route de Jaipur. Après quelques km, la police nous arrête! Notre pilote ne porte pas son uniforme réglementaire (une chemise bleue)! Il est bon pour une amende de 600 roupies (un peu moins de 10€, une grosse somme pour lui!), mais il ne dispose pas de cette somme. Aie! Mais il y a un bon dieu pour les rikshawmen et un copain passe par là et lui avance de quoi payer l’amende. Tout ça pour vous dire que la police est présente partout en Inde. De notre côté c’est très rassurant. Arrivés à Amber, plusieurs possibilités s’offrent à nous pour grimper vers le majestueux fort tout doré. Soit à pied, soit en jeep, soit… sur le dos d’un éléphant. Devinez ce que nous avons choisis… Le pachyderme bien entendu! Il y en avait une bonne trentaine sur une place au pied du sentier dallé. C’était très impressionnant d´en voir autant. Ils étaient arnachés d’un long drap rouge sur lequel était posé une nacelle et certains étaient colorés de motifs dessinés à la craie. Nous devions d’abord grimper sur les remparts afin de prendre place sur notre taxi. En route cornac… Un éléphant ça bouge, c’est un peu comme sur un dromadaire mais on est encore plus haut. La balade fut bien agréable même si le cornac avait du mal à trouver la deuxième, on s’est donc fait dépasser plusieurs fois mais bon, on en a eu pour notre argent. Après avoir franchi plusieurs portes, nous pénétrons dans une première grande cour. Une fois descendus de notre monture, nous sommes assaillis par des colporteurs (encore…), mais nous tenons bon et entamons la visite. Le fort est entourre de 50km de murailles. On peut aussi voir, encore plus haut, un autre fort dedie a la garnison: pas moins de 1000 soldats! Mais cet important aspect militaire denote avec le fort principal qui tient plus d’un palais. Il est planifie sur une enfilade de 4 cours. Chacune d’elles ayant une fonction particuliere: une grande cour d’entree, une autre pour le Maharaja, une autre pour les receptions, et une derniere dediee uniquement aux femmes. Il faut dire que le Maharaja avait, en plus de sa reine, 12 autres epouses. Nous avons d’ailleurs emprunte le passage secret par ou il passait pour aller retrouver celle avec qui il avait choisisi de passer la nuit!!!  Nous avons aussi decouvert un ingenieux systeme de cremaillere et de poulies qui permettait d’acheminer l’eau puisee dans le lac en contrebas jusqu’en haut du palais; ainsi qu’une des 100 toilettes (tres sommaires…). Cette citadelle est vraiment extremement vaste et d’une architecture tres complexe. Quelle ingeniosite ces indiens… Le chemin de descente s’est fait a pied, plus d’elephants. Mais la vue sur le lac et les jerdins etait vraiment magnifique. Sur le chemin du retour, nous nous sommes encore arretes pres d’un lac sur lequel semblait flotter un petit palais. Arret diner aussi dans un restaurant du cru. Tres bon! Lilou se regale des plats indiens. Elle a aussi remarque que les indiens ne mangent qu’avec la main droite. Il n’y a pas de couverts et la main gauche est reservee aux actes impurs. Si je vous dit qu’il n’y a pas de papier toilette, vous comprenez ce que ca veut dire… Alors Lilou essaye de faire de meme (a table…) et elle s’en sort assez bien! Apres la sieste deux bonnes heures de travail scolaire et une gentille petite soiree. Demain, derniere matinee a Jaipur, a 15h nous prenons le train pour la destination suivante: Bharatpur…

J’avais ecrit cet article dans la chambre le soir mais lorsque j’ai voulu le publier (aujourd’hui a Bharatpur), la moitie avait disparu! J’ai donc du la reecrire. Mais comme il n’y a pas de wifi ici, je l’ai redige sur le pc de notre guesthouse. Le clavier est qwerty! Je n’en ai pas encore saisi toute les subtilites et notamment les accents!!! Je suis donc desole pour cet aurtograffe quelque peu defaillante… (peut-etre un exercice a faire en classe…)
Pas possible non plus de charger les photos, il faudra etre patient…

 Publié par à 18 h 14 min

  2 commentaires à “22-9 Le fort d’Amber”

  1. Coucou la famille Kempe,
    Silence radio de ma part depuis une semaine, mais je n’ai rien manqué des aventures de la famille. C’est toujours aussi passionnant, aussi vivant et très agréable à lire. Il y a du style et je pense qu’après cette année sabbatique à l’école, si tu ne trouves pas du travail il y a un livre à publier ! Il ne manque rien, en plus de l’histoire de la famille, c’est un magnifique road book pour tous ceux qui veulent se lancer dans l’aventure. Oui c’est possible, les Kempe l’ont bien fait avec leurs enfants….
    Je te promets un petit mail plus personnel sur les aventures des PDG de Saint Louis cette semaine.
    To va bin, on parle de toi tous les jours, rassure-toi, rien de sensationnel sous le ciel gris (l’automne est arrivé) de notre petit pays. Bises à tous

  2. Je confirme que l’on parle beaucoup de toi à Saint-Louis.
    Il n’y a pas un jours sans que Martin soit abordé par un prof, un éducateur, … qui lui demande de tes nouvelles. Il trouve cela très drôle car, étant nouveau, la plus part du temps ce sont des personnes qu’il ne connait pas.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.