sept 292012
 

L’Inde restera, quoi qu’il arrive par la suite, une destination marquante de notre voyage. C’est un pays auquel il faut se préparer. Le choc culturel et environnemental est tel qu’il peut rebuter aux premiers abords et risquerait de décourager les voyageurs trop exigeants. Nous avions beaucoup discuté avec les enfants pour les sensibiliser à cela.                           Dès les premiers moments, la misère et la pauvreté vous sautent aux yeux et vous percent le cœur. On ne s’y habitue jamais et certaines visions sont insoutenables mais on comprend vite qu’il faut faire avec, sous peine de rester cloîtré dans sa chambre d’hôtel.

Mais l’Inde est aussi tellement riche et fascinante.                                                                    Riche d’un passé architectural immense par la taille, le nombre et la qualité des monuments; riche d’une nature, lorsque l’on sort des villes, exubérante qui recèle quelques endroits tout simplement paradisiaques; riche d’une population hétéroclite et multiculturelle; riche de toutes ces couleurs chatoyantes; riche de parfums et saveurs subtils et raffinés.                                                                                                                     Fascinante par ses nombreuses croyances; son atmosphère parfois mystique; son organisation sociétaire; ses coutumes; ses fêtes.                                                                          Les indiens, hormis les commerçants du tourisme, sont plutôt réservés. Mais dés que l’on se donne la peine de les rencontrer, sont d’une grande gentillesse et d’une générosité sans limites. La vie est dure pour la plus grande majorité d’entre eux mais ils semblent l’accepter avec une certaine résignation. Faut-il y comprendre cette foi en une réincarnation prochaine sous un meilleur karma? Nous sommes en tout cas loin du stress occidental, ici on sait prendre le temps de vivre et d’apprécier.

Les paradoxes sont nombreux. Tant de misère, de pauvreté et de délabrement dans un pays capable aussi d’envoyer des satellites dans l’espace et qui se dote de la puissance nucléaire! Une façade démocratique qui cache un système politique féodal basé sur un système rigide de castes! Il y a certes eu dernièrement quelques avancées démocratiques sous forme par exemple de quotas d’emplois dans la fonction publique ouverts aux castes inférieures ou de subventions pour l’inscription dans des écoles publiques d’enfants de ces mêmes castes, mais faut-il y voir une réelle ouverture démocratique ou juste une propagande électorale? On sent la corruption à tous les niveaux, du simple rickshaw whalla au ministre. Notre regard d’européen à du mal à comprendre…

Espoir… La puissance économique de l’Inde monte en flèche sur le marché mondial. Espérons qu’elle ira de pair avec une meilleure répartition des richesses… Ce peuple est enfin en paix, gageons qu’il ne faudra pas attendre un nouveau Ghandi ou une nouvelle Mere Theresa pour que chacun soit respecté…

Quoi qu’il en soit, et même si nous n’avons eu qu’un petit aperçu des réalités de ce vaste pays, nous garderons en tête tous ces sourires, toutes ces couleurs, toute cette vie.               Le slogan du ministère du tourisme indien consiste en deux mots:                               « Incredible India »…       We agree…                      Good bye and thank you India…

 Publié par à 16 h 20 min

  5 commentaires à “28-9 Inde, fascinante et paradoxale…”

  1. Super merci de nous partager tout ça bizz

  2. Grâce à vous , tous vos « followers » sont partis un peu en Inde aussi. Les descriptions des endroits que vous avez visités étaient exceptionnelles. Nous avons même pu ressentir la culture et les mode de vie des Indiens. Merci!

  3. Grâce à vous , tous vos « followers » sont partis un peu en Inde aussi. Les descriptions des endroits que vous avez visités étaient exceptionnelles. Nous avons même pu ressentir la culture et le mode de vie des Indiens. Merci!

  4. Clin d’oeil à ma poulette: l’Inde m’attire de plus en plus ;-)
    J’ai regardé le film: indian palace…. Et ainsi j’avais un peu l’impression d’y être aussi
    Bizou
    Tante Didine

  5. Un petit coucou à vous et profitez bien de votre merveilleux voyage,
    Biz,
    Antonio(SLA)

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.