oct 152012
 

Aujourd’hui, dernier jour au Chitwan, jour de relâche. En tout cas concernant la jungle. Nous dédions cette journée au travail scolaire. Une pause quand même pour le traditionnel et inévitable bain des éléphants, enchaînée avec la visite d’un centre pour la biodiversité à quelques pas de l’hôtel. Ce centre à recueilli il y a quelques jours un bébé rhino. Sa mère et lui ont été attaqués par un tigre. Le fauve en avait surtout après le bébé, un rhino adulte est trop imposant pour lui. La maman a défendu son petit en chassant le tigre à coup de corne mais il a quand même été blessé. Comme il ne pouvait presque plus se déplacer, la mère a finalement dût l’abandonner, près de la rivière. Des villageois l’ont aperçu, l’ont recueilli et l’ont amené dans ce centre. Il a 5 mois. Il a la taille d’un grand chien mais est beaucoup plus massif. Son museau porte encore une large et profonde cicatrice due au tigre, mais il va bien. La peau des rhinos est très épaisse et marquée par endroit de gros plis, cela donne l’effet d’une véritable cuirasse. Ils ont une mauvaise vue mais de grandes oreilles et un odorat fort développé. S’il se sent en danger ou lorsqu’une mère veut protéger son petit, le rhino n’hésite pas à charger, à l’aveuglette. Il est d’une telle puissance qu’il peut faire de gros dégâts avec sa corne. Dans ce cas, inutile d’essayer de le semer, il est aussi rapide, une seule solution, grimper dans un arbre si c’est possible! C’était assez comique et attendrissant de voir ce rhino miniature, juste devant nous, brouter sans complexe l’herbe du jardin du centre où il est en totale liberté.

Dernier coucher de soleil sur la jungle. Comme chaque nuit, la dure loi de la jungle va reprendre ses droits. Pour les grands fauves, tigres, léopards (moustiques), se mettre en chasse et tenter de trouver de quoi manger; pour les autres, rester en vie au moins une nuit encore! Struggle for life…

 Publié par à 5 h 31 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.