oct 152012
 

Dernier jour à Katmandou. nous devons quitter la chambre pour midi donc nous zonons en ville jusque 7h, heure à laquelle nous partons pour l’aéroport.

L’image que la majorité des gens ont du Népal est bien souvent tronquée. Elle se limite principalement à l’Himalaya. Mais ce beau pays est bien plus riche et diversifié que cela. Nous avons été surpris et enchantés par la jungle de la plaine du Teraï, par la richesse architecturale et historique de la vallée de Katmandou et subjugués par les paysages de montagne. Mais ce qui nous aura aussi vraiment marqué, c’est la gentillesse et la simplicité des népalais. Ils sont toujours prêts à s’entraider, c’est une leçon de solidarité. Nous avons toujours été bien accueillis. Derrière une certaine timidité, ce peuple composé de nombreuses ethnies, révèle une bonté touchante. Cela dit, la vie au Népal n’est pas facile, les gens sont très pauvres. La misère est moins sensible qu’en Inde mais elle est bien présente. Ce pays a pourtant bien des richesses, notamment au niveau des possibilités hydroélectriques. Il serait dommage de ne se reposer que sur l’industrie du tourisme… Impossible de ne pas revenir aussi sur la rencontre avec Bindu et l’ONG Népal Secours. Quels moments formidables nous avons passés en sa compagnie. C’est clair, avoir un contact sur place est un avantage indéniable. Nous avons été profondément touchés par les actions entreprises par cette organisation. Nous tâcherons d’amener notre pierre à l’édifice dès notre retour au pays. Ce n’est pas sans un gros pincement au cœur que nous quittons le Népal. Si l’occasion se représente, nous aimerions y revenir. Mais bon, tant de découvertes nous attendent encore dans ce tour du monde! Un jour peut-être…

Au Népal:

Nous avons aimé: les momos, le bain des éléphants, les safaris, les paysages de montagne, l’amabilité des gens, les sourires, les animaux sauvages, le daal bhaat, la voiture de Bindu, rencontrer Bindu

Nous n’avons pas aimé: les chinois pas sympas, les klaxons, la pollution, la poussière, les moustiques, l’état des routes,

 Publié par à 5 h 33 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.