nov 042012
 

Après les leçons du matin, nous aimerions aujourd’hui explorer la campagne Yangshuotoise. Oui mais comment? A pied? non, nous voulons aller loin; à vélo? non, on en a fait à Xi’An; en bateau? non, c’était hier; et pourquoi ne pas essayer en scooter… C’est LE moyen de transport des chinois, il y en a des centaines partout dans les rues. En plus, il y a des scooters électriques, pas de bruit, idéal pour une balade nature, non? Oui mais il faut savoir que Sophie , au niveau deux roues, à part le vélo… Elle n’a jamais eu l’occasion de piloter un pareil engin ni même d’actionner une poignée de gaz!!! Est ce que ce n’est pas un peu dangereux? Surtout qu’il faudra rouler avec un des enfants derrière… Essais dans la rue devant l’hôtel… pas évident de maîtriser la poignée, les freins et l’équilibre sur ces deux petites roues! La ligne droite ça va, mais pour tourner, c’est pas gagné! En tout cas les enfants sont morts de rire!!! Après quelques aller retour, essai avec Lilou derrière. Sophie est très stressée, elle ne se sent vraiment pas sûre d’elle. Il faut se décider, ce serait vraiment gai mais nous ne voulons pas prendre de risques inutiles. Benoît essaye avec Sacha, ça roule. Sophie hésite… Si toutes ces femmes que nous voyons y arrivent, je dois pouvoir y arriver aussi! Allez, on y va! Hourra!!! Les premiers tours de roues ne sont pas très rapides, mais Sophie prend petit à petit de l’assurance. Après avoir traversé la ville, c’est gagné, elle maîtrise l’engin. Nous quittons les avenues pour une petite route qui nous conduit vers la rivière Yulong, un affluent de la Li. Nous traversons des petites cultures et des petits villages, c’est ravissant. Vraiment cool le scooter électrique, vitesse maximale 40km/h, pas de bruit, klaxon, clignoteurs, petit coffre à l’arrière et tout ce qu’il faut. Il ne nous manque qu’un casque bien compressif pour vraiment ressembler à Michel, notre livreur de pizza préféré!!! Voici la rivière, plus petite mais encore plus charmante dans le même décor de hauts pics calcaires. Nous la longeons pendant quelques kilomètres. Un bruit bizarre se fait entendre sur les deux scooters, un espèce de grognement intermittent, que se passe t-il? Problème mécanique?? Haa mais non, ce sont nos estomacs, il est déjà 15 heures et nous n’avons pas dîné. Voilà justement une gargote au bord de l’eau, la pause s’impose. Nous nous installons à table sur un grand radeau en bambou. Mais la tenancière nous invite en cuisine pour choisir ce que nous voulons manger. Nous remplissons un petit panier avec les légumes de notre choix: choux, aubergine chinoise, champignons, épinard chinois, ail, oignons, piment, tomate. Le mari se met au fourneau et nous rejoignons le radeau. « On peut nager??? » s’écrient les enfants à l’unisson… « Ho non, on s’arrête juste pour manger et on a pas pris d’essuie et de maillot »… « Si, nous on l’a en dessous » (ils avaient, en cachette, mis leurs maillots sous leurs shorts ce matin…petits filous!!!). « Non, d’abord manger et puis nous avons encore pas mal de chemin… » L’endroit est charmant, le bruit de l’eau, quelques canards, quelques radeaux chargés de touristes qui descendent la rivière, les enfants pêchent, le tout sous un soleil radieux entre les collines… Voici deux assiettes de légumes et du riz, délicieux mais un peu trop pimenté. Après le repas, la dame vient s’installer au bout du radeau pour une petite lessive, v´la ti pas qu’elle fait signe aux enfants d’aller nager! Là, Papa et Maman sont à court d’arguments! Plouf, les enfants sont dans l’eau. Finalement, l’endroit est idyllique, autant en profiter, on verra bien pour la suite, profitons…

« >« >« >

Les enfants ont fini de faire trempette, nous pouvons enfourcher nos mobylettes… Nous poursuivons notre traversée campagnarde. Nous reconnaissons des champs de riz, de maïs, des vergers, du coton et toutes sortes de légumes verts. Nous atteignons un pont qui offre une superbe vue sur la vallée, nous enjambons la rivière. Direction le rocher de le lune que nous atteignons après 2 km. Un pic est percé d’un grand trou en forme de lune près du sommet. Pause photo. Puis retour vers le pont. Nous devons trouver une route pour prolonger notre balade le long de la rivière. Il nous faut chercher un peu et faire un peu de hors piste. Sophie en profite pour tester le rase buisson en scooter! Ha nous voici sur la bonne route, un petit chemin bucolique qui serpente entre les cultures, c’est ravissant. Tiens, voici une dame qui ramène son buffle à l’étable. Elle invite les enfants à l’aider. Lilou saisi la corde et Sacha grimpe sur le dos du ruminant. Clic clac, changement de rôle, clic clac et un petit billet à la fermière. Les buffles d’eau adorent s’ébattre dans les mares boueuses. Résultat: deux shorts et tee-shirts bon pour la lessive… Vroum vroum c’est reparti… ha non, pas vroum vroum mais bzzz bzzz, moteurs électriques… Un peu plus loin, dilemme, un carrefour! Nous nous sommes écartés de la rivière, quelle direction prendre? Heureusement une dame quitte son champ chargée de gros fruits en forme de poire. On va lui demander le chemin. Michel, si tu as besoin d’une vendeuse en Chine, on l’a trouvée!!! Bien sûr qu’elle connaissait le bon chemin, mais elle nous a bien fait comprendre qu’elle nous ne le renseignerait QUE si nous lui achetions un de ses fruits! Ben voyons… Mais nous n’en voulons pas de ses grosses poires! Tant pis, on essaye à gauche… Plus loin des enfants nous confirment notre choix, ouf. Zut, voici la grand route, nous préférerions rester sur les petites routes de campagne, demi tour. Essayons par ici… Non, une propriété… Alors par là… Oui, c’est bon! Il est 17h30, la nuit ne va pas tarder à arriver et nous préférerions être rentrés avant, il ne faut plus trop trainer. Aprés encore un petit km, nous repérons le pont indiqué sur la carte, il ne reste plus qu’à suivre la grand route jusque la ville. Moins gai, poussière et circulation! Mais nous voici enfin de retour au bercail et juste avant la nuit, parfait.

« >« >« >

Et bien, voilà une balade dont nous nous souviendrons, Sophie en scooter ça valait de l’or et la région visitée était vraiment jolie. Nous sommes heureux d’avoir pu découvrir un autre visage de la Chine et fiers de notre nouvelle pilote. Sophie est ravie d’avoir vaincu son appréhension et de s’en être tirée haut la main. Bravo Maman!!! Pour fêter ça, elle a parcouru toute l’avenue menant à l’hôtel en wheeling et avec une seule main en plus! Georges (notre voisin, le plus grand et le plus courageux champion de motocross que le monde ait jamais connu), prépare une moto, dès notre retour, Sophie se met au motocross!!! Pour finir la journée en beauté, un bon Mac Do qui nous a vraiment fait du bien. Seconde journée aussi agréable que la première, si ça continue, nous aurons vraiment du mal à quitter cet endroit…

« >

 Publié par à 10 h 56 min

  6 commentaires à “2-11 Sophie nous épate…”

  1. Bonjour à toute la famille!
    Super la balade en scooter,j’imagine que vous vous êtes encore bien amusés.
    Et encore de super récit très amusant à lire,ça me donne vraiment envie d’aller vous rejoindre.

    Un petit message pour Lilou et Sacha : je pense beaucoup à vous,je me réjouis de vous revoir.
    Et surtout, amusez-vous bien ,profitez-en et ramenez plein de souvenirs.

    A bientôt,gros bisous à tout le monde.
    Lara

  2. Comme on peut le voir: ça roule pour vous! (Ok, elle était facile celle-là).
    So, enfile ton cuir… tu n’as besoin de personne en… tu n’reconnais plus personne en…
    On voit que vous prenez autant de plaisir à passer du temps ensemble qu’à découvrir le monde. Magnifique.
    Faut parfois aller loin pour apprécier à sa juste valeur ce qui est près de nous tous les jours…! (mon tchieu qu’c'est beau c’que j’viens d’écrire!!!)
    Bye les gars. Profitez va… 250 jours à se la couler douce, ça passera vite!!!

  3. Excellent le scooter, hein Sophie… Allez, à votre retour vous pourrez faire mes livraison. Ben, j’ai toujours ta veste ;-)

    J’espère que tu as remis ma carte à la vendeuse ;-) )

    Profitez profitez ….

  4. Je vous ai peu délaissé: beaucoup de boulot à l’école, du travail pour mes cours, les préparatifs du voyage à New York… et puis travail rentré et défendu, congé de Toussaint et voyage à NY annulé par « Sandy »!
    Alors quelle joie de vous retrouver et de rire en lisant vos aventures! Si Hergé vivait toujours, il aurait de quoi agrémenter ses BD avec vos récits remplis d’Histoire, de géographie, de culture mais surtout de votre joie de profiter de tous les endroits visités et de chaque instant.
    Bisous

  5. Waouwww ma poulette, tu m’épates … J’aurai bien aimé être là pour ce grand moment avec toi… J’aurai bien rigolé avec les enfants…

    Ces paysages sont fabuleux… C’est comme ça que je me représente l’Asie… Et ce petit coin de paradis invitait à la baignade…. Ou à la détente farniente bronzette pour sophinette ;-)

    Bisoussss mes amis
    San

  6. Dis Ben ?? Ils perdent pas de l’argent là aussi???

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.