déc 062012
 

Ce matin 9h, le rendez-vous était fixé avec Ben devant l’hôtel. Personne! Où a-t-il dormi? Est ce qu’il va bien? Le voici enfin. Ouf tout va bien. Il est resté sur le marché de nuit et s’y ait fait un ami qui l’a emmené chez lui pour la nuit. Il a été accueilli avec beaucoup de gentillesse. L’ami en question lui a proposé d’aller se balader en moto dans l’île aujourd’hui. Parfait, nous louons deux scooters pour nous et attachons Ben « >sur la moto du copain. Le nom du copain est imprononçable! Quelque chose comme Ngop ?! Il a environ 25 ans et est très gentil. En route pour découvrir les plages de Phu Quoc… Il faut un petit moment d’adaptation à nos nouvelles montures mais tout va bien. Sophie a un scooter automatique à moteur et Benoît un scooter à 4 vitesses semi automatique. Non, ne vous tracassez pas, la circulation ici n’a rien à voir avec Hanoi ou Saigon, il reste largement assez de place pour nous sur la chaussée! Nous quittons la ville et ses rues asphaltées pour des chemins de terre rouge. Certains passages sont assez mouvementés mais ça passe. Sophie est à l’aise, on dirait même qu’elle apprécie et y prend goût! Nous nous dirigeons vers le nord. Après avoir traversé quelques villages et un pont de bois branlant, nous traversons une forêt. Voici la côte, une magnifique plage s’offre à nous. Faites-vous aussi parfois ce rêve d’une longue plage de sable blanc, d’une eau limpide et juste rafraîchissante, d’une petite cabane pour s’allonger à l’ombre, de quelques rochers, d’une forêt vierge en arrière plan, d’un ruisseau qui vient se jeter dans la mer,… et bien c’est ici! Et nous y sommes absolument seuls, tout ça rien que pour nous! Un autre rêve qui devient réalité… En deux minutes, nous sommes tous à l’eau (sauf Ngop). Quel plaisir et quel bonheur… Nous jouons les naufragés sur une île déserte. Ben Sacha et Benoît partent à la nage vers quelques écueils. Ha si nous avions un masque! Cette mer semble grouiller de vie. L’eau est si claire que l’on voit le fond à 3m. L’eau n’est pas très salée et nous pouvons garder les yeux ouverts pour explorer les rochers. C’est pas le top mais on distingue les rochers, les algues et même de gros « >coquillages. Au delà des écueils, un fort courant nous pousse vers le large. Il est temps de faire demi tour avant de se retrouver en Thaïlande… Ben nous fait vraiment penser au Lieutenant Dan dans Forest Gump! Dans l’eau, loin de son fauteuil, il se sent libre. De plus il est excellent nageur. Sur le chemin du retour, Benoît descend au fond, il pense y avoir vu un gros coquillage blanc. Ah non, c’est en plastique, retirons cet objet polluant… mais… incroyable… c’est un masque de plongée, et intact en plus!!! Un masque perdu au milieu du golfe de Thaïlande, et il tombe dessus! Aujourd’hui Benoît gagne le jeu de confort, l’immunité et tout le tralala à KempHo Lanta! C’est sûr, avec une chance pareille il s’inscrit à Kho Lanta le vrai dès le retour… Nous profitons de ce coin de paradis (et du masque) pendant une bonne partie de l’apres midi. Nager ça creuse! Nous reprenons les motos pour aller manger un peu plus loin. Paillote en bord de mer, coquillages au barbecue, what else Georges… Ngop passe un coup de fil puis nous annonce: « Vous êtes tous invités à manger chez moi ce soir… ». Nous ne connaissons pas ce gars, il parle un tout petit peu anglais juste assez pour que l’on se comprenne, il nous fait visiter son île, prend Ben sur sa moto et voilà qu’il nous invite à souper chez lui! C’est incroyable cette gentillesse. Ben pense que c’est une famille bouddhiste et c’est vrai que les bouddhistes sont des gens très accueillants. Nous prenons le chemin de retour vers la ville. Nous assistons en roulant à un coucher de soleil magnifique. La traversée du marché fut épique mais nous arrivons chez Ngop sains et saufs! Retour à l’hôtel pour nous, le temps de prendre une douche et d’acheter un petit présent pour nos hôtes. Retour chez Ngop, ici vit une grande famille. C’est la maison du grand frère de sa femme et de leurs trois enfants mais il y a aussi la maman, des frères, des oncles, des tantes et des amis. On nous installe à table sur une terrasse. Ngop est avec nous mais le reste de la famille a déjà mangé et nous observe poliment du jardin. Au menu festin de la mer: des coquillages et des calamars accompagnés de riz. C’est très bon mais le calamar est très épicé! Et en plus on ne resserre sans arrêt! Sophie et les enfants sont vite rassasiés mais Ben et Benoît font honneur au repas. Ils deviennent de plus en plus rouges et leurs fronts perlent des gouttes de plus en plus grosses au fur et à mesure qu’ils se délectent de morceaux de calamar hyper épicés! Cela fait bien rire l’assemblée… On nous sert aussi de la bière ou du thé glacé. Nous sommes un peu gênés de manger seuls, c’est bizarre. Après le repas, Benoît remarque les peintures sur les palissades en béton qui délimitent la propriété. Un des jeunes frères (ou bien un ami, difficile de s’y retrouver…) explique que c’est le frère aîné qui les a faites. Il nous invite à entrer dans la maison pour en voir d’autres à l’étage. Surprise, les deux pièces à l’étage sont entièrement décorées de motifs religieux et trois autels bouddhistes y sont installés. Très impressionnant! Cette famille a l’air très pieuse. Nous restons encore un moment et vers 22h nous prenons congé de nos hôtes en les remerciant très chaleureusement. Quelle journée et quel accueil de la part de cette famille, incroyable! La mauvaise impression de la veille sur cet endroit et ses habitants est totalement gommée. L’île est superbe, ses plages idylliques. Et que dire devant la gentillesse et le générosité de ces gens… Nous nous endormons en savourant les moments uniques que nous avons vécu aujourd’hui…

 Publié par à 17 h 13 min

  4 commentaires à “4-12 Quelle journée…”

  1. Ben voyons… plages idylliques, plongée, repas plantureux: allez-y , ne vous gênez pas. Ici: froid, pluies glaçantes, neige imminente, potée aux choux et épandage en action . Et oui, les réalités sont différentes d’un côté à l’autre du monde! Par contre, Sacha et Lilou, essayez toujours de nous envoyer une photo de votre traditionnel bonhomme de neige et je vous paie un calamar épicé avec des coquillages en prime!!!
    Profitez encore et toujours… on approche des 200 jours… tic tac… Biz

  2. Vous allez attraper le scooter Spirit … À votre retour je vous engage pour faire les livraisons en scoot… En attendant, nos plages de sable fin sont chez nous un long manteau de neige qui vient de s’installer sur Miermont…. Tu parles d’une plage idyllique pour nous !!!!

    Pas de glisse pour vous cette année… Juste ds les vagues !!!

    Profitez… Moi ce we je vais essayer de me faire inviter chez notre bouddhiste de Voisin qu’est Dan pour un What else à l’italienne … Tu sais combien cette famille modeste peut-être accueillante … Il faut en profiter avant leur transhumance …. :-) )

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.