déc 082012
 

Quelle belle journée s’annonce aujourd’hui? A 9h rendez-vous habituel avec Ben en bas de l’hôtel. Nous découvrons son surnom inscrit au dos du tee-shirt de son club de handi basket: Guza. Donc à partir de maintenant, nous l’appelons Guza! Il nous annonce que nous sommes invités pour le petit déjeuner chez Ngoc (lui aussi a changé de nom…). Ok! Au menu: poissons et calamars à rouler dans un rouleau de printemps avec un peu de verdure, et fruits. Assez dur le poisson et les calamars entiers de si bonne heure!!! Nous essayons de faire honneur au repas mais les enfants ont vraiment du mal. Nous nous demandions comment cette famille pouvait subvenir à ses besoins car personne ne travaille! Guza a quelques éléments de réponse. Trois autres frères seraient partis en mer sur un bateau de pêche pour trois semaines. Il semblerait aussi que le grand frère, celui qui possède la maison, Quoc, soit un bouddhiste important dans la région et le pays. Cela expliquerait le temple présent à l’étage. Il reçoit donc peut-être des offrandes?

Après le déjeuner, Benoît lui demande s’ils peuvent aller prier ensemble. Quoc accepte la demande et semble en être très honoré. Sacha et Lilou les accompagnent. Nous essayons avec le plus grand respect de suivre le rituel. Nous effectuons d’abord trois prières, une devant chacun des autels: Quoc dit quelques mots les mains jointes puis nous nous mettons à genoux et nous inclinons plusieurs fois au sol. Ensuite nous allumons quelques baguettes d’encens que nous déposons dans un vase rempli de sable. Il nous béni avec des pétales de fleurs et une pincée de sable déposés sur notre tête. Quoc s’assied ensuite devant ce grand autel richement décoré. Il prend un petit papier couvert d´idéogrammes et les retrace avec la pointe d’une baguette d’encens. Il appose un cachet, plie très délicatement le petit papier, le présente aux statues de Bouddha et le place enfin dans une jolie enveloppe. Pour terminer il y glisse une médaille et ferme l’enveloppe avec toujours autant de délicatesse. Il remet ensuite l´enveloppe à Benoît en lui montrant de la garder sur son cœur. L’opération est répétée 5 fois, une enveloppe pour chacun, avec toutefois un rituel un peu différent, personnalisé. Par exemple pour Sophie, il rempli sa bouche d’un liquide qu’il recrache ensuite par trois fois sur l’enveloppe en un fin brouillard. La prière se termine. C’était un moment exceptionnel: simple, plein de respect, de générosité, très émouvant et d’une intensité incroyable. Une sorte d’initiation et d’union des croyances. Nous garderons ces petites enveloppes très précieusement…

La prière se termine au son du tambour, en bas sur la terrasse, les jeunes nous proposent un spectacle de danse du dragon. Nous avions admiré « >hier l’exposition d’une dizaine de ces dragons au rez de chaussée de la maison. Un des jeunes donne le rythme au tambour, un autre aux cymbales et un troisième avec un gong. Deux garçons animent la marionnette dans une danse acrobatique. Ils nous présentent des figures d’équilibre et de rotation spectaculaires. Nous sommes aux anges et applaudissons en rythme. nous prenons ensuite congé de nos hôtes pour retourner à l’hôtel pour l’école. Deux heures plus tard, nous revenons comme convenu pour aller pêcher. Les 5 jeunes garçons nous emmènent à la plage juste derrière la maison. Ils ont emporté deux harpons: une simple baguette métallique dont une extrémité est pointue et aiguisée, à l’autre extrémité sont accrochés de simples élastiques entremêles. Un masque sur les yeux et c’est parti… Nous suivons les deux pêcheurs avec nos masques. En moins de cinq minutes, deux crabes et quelques poissons de roche sont déposés dans le bassin. Quelle adresse! Un des deux pêcheurs, ou plutôt chasseurs, est terriblement efficace. Il se glisse sous les rochers pour y débusquer les poissons. Il complétera son tableau de chasse avec deux grosses seiches, une raie et d’autres poissons. Benoît est admiratif, il faut qu’il essaye cette technique de chasse sous marine. Bingo! Deux petits crabes harponnés! « >

Après deux heures de pêche, retour à la maison pour le dîner. On n’arrête pas de manger!!! Encore une fois délicieux! Nous n’aurons jamais mangé autant de poissons… Retour à la plage pour un bain de fin de journée et un magnifique coucher de soleil. Les Kempe rentrent à l’hôtel pour la douche puis retour pour… manger!!! Et manger quoi? Du poisson, des crevettes et des calamars!!! Voilà ce que l’on peut appeler une journée poisson matin midi et soir… Après un bon dessert de fruits, place au jeu de bingo. Et pour des sous en plus. Heureusement que Ngoc traduit les chiffres en anglais… Encore une fois quelle journée avec ces gens! Quelle gentillesse, quelle générosité, … quelle leçon de vie… « Ce sont ceux qui ont le moins qui donnent le plus », cela se confirme encore une fois… Merci…

 Publié par à 16 h 19 min

  4 commentaires à “5-12 Convertis au bouddhisme et à l’îlisme…”

  1. Poissons, poissons, poissons….. Une bonne viande de chez Jean-Luc avec un Irish… Tu ne dirais pas non… Certain ! Allez, je réserve déjà une table pour ton retour et je préviens les autres ;-)

  2. merci pour ce beau partage.
    gros bisous à vous 4

  3. Entre commentaires et photos, je rêve éveillée!!! merci de touts ces moments partagés :)
    Quel bonheur vous vivez..
    Profitez, profitez!

  4. Mich, … Et si on essayait un Ô Pamp’ Calamar?? :-)

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.