déc 162012
 

17 avril 1975, le groupe communiste révolutionnaire des Khmers Rouges s’empare de Phnom Penh et contrôle de fait tout le pays. C’est le début de ce qui restera dans l’histoire comme la destruction la plus brutale et la plus radicale qu’une société ait jamais tentée et l’un des pires génocides de tous les temps… Quelques jours après leur arrivée au pouvoir, les khmers rouges vidèrent la capitale et toutes les autres villes de province de tous leurs habitants, vieillards, malades et « >infirmes compris, et les obligèrent à rejoindre à pied les campagnes pour travailler comme des esclaves dans les cultures. L’avènement du régime khmer rouge fut proclamé « année zéro ». La monnaie fut supprimée, les services postaux furent supprimés et le pays se coupa du monde extérieur. Pol Pot, le « frère de sang n°1″, ordonna que les anciens dignitaires, les intellectuels, les moines et les militaires soient exécutés. Les factions khmer rouge furent ensuite envoyées dans tout le pays pour « purifier » le peuple. Les contestataires étaient repères et « détruits ». Des centaines de milliers de personnes furent exécutés tandis que des centaines de milliers d’autres mouraient de faim ou de maladie… On ignore encore à l’heure actuelle le nombre exact de Cambodgiens massacrés par les khmers rouges pendant les trois ans, huit mois et vingt jours que dura ce régime. Les chiffres parlent de 2 à 3 millions de morts. Le régime priva ainsi les cambodgiens de tout ce à quoi ils tenaient le plus: la famille, la nourriture, la terre et la foi. Nous avons visité aujourd’hui l’ancienne prison S-21 devenue le musée Tuol Sleng, le musée du génocide. Cette ancienne école fut transformée en prison de haute sécurité par le régime en 1975. Elle devint rapidement le plus grand centre de détention et de torture du pays. Entre 75 et 78, plus de 17000 détenus furent massacrés, une moyenne de 100 par jour… Nous avons parcouru les anciennes salles de classe « >transformées en cellules de torture et d’interrogatoire ou en cachots. Nous avons vu sur de grands panneaux certaines des photos que les geôliers prenaient pour chacun des détenus avant ou après torture. Nous avons compris l’atrocité de ce qui s’est passé entre ces murs… Cette visite difficile devait elle aussi être faite pour comprendre ce pays et ce peuple, les horreurs dont l’homme est capable envers ses semblables… Pour l’histoire, c’est le Vietnam qui mettra un terme à cette période abominable et délivrera le peuple cambodgien. Il s’en suivra encore de longues années d’instabilité, de famine puis de reconstruction. Mais il aura fallu attendre 1993 pour que les premières élections aient lieu au Cambodge. Les cicatrices de cette abominable guerre civile sont loin d’être guéries. On juge encore actuellement les responsables des atrocités: des vieillards en bout de vie qui ne payerons jamais…

 Publié par à 16 h 43 min

  2 commentaires à “15-12 Khmers rouges…”

  1. Coucou les kempe je voulais poser une question à Lilou , Lilou qu’elle est le pays que tu as préfèree bisous

  2. Pas très jojo ce récit! Mais il en faut bien un de temps en temps pour nous rappeler que votre tour du monde ne se résume pas qu’à quelques plages idylliques et quelques photos « doigts de pied en éventail »!
    Sacha et Lilou auront vécu de belles leçons d’histoire…
    Bye bye…

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.