déc 202012
 

En route pour notre second jour à la découverte du site fantastique d’Angkor et de ses magnifiques temples. Pour débuter la journée, nous visitons le Ta Prohm. Le Ta Prohm est sans doute la ruine la plus séduisante d’Angkor et figure parmi les temples les plus prisés. Son principal attrait est d’avoir été abandonné à la jungle, donnant ainsi une très bonne idée de l’aspect des monuments lors de l’arrivée des premiers explorateurs européens. Aujourd’hui protégé de la végétation envahissante, il ne conserve que les gros arbres qui enserrent ses pierres. « >Ombragés par les énormes fromagers, ses tours et ses murs croulants ne tiennent plus que grâce à l’entrelacs des racines, c’est vraiment très impressionnant. Certaines racines ressemblent aux serres de quelque rapace mythique, qui tenterait d’emporter avec lui un morceau du temple. D’autres figurent un énorme serpent se glissant entre les anfractuosités des blocs. Cet endroit est vraiment unique en son genre. D’ailleurs, certaines séquences du film Tomb Rider ont été tournées ici. Nous avons bien cherché mais la jolie Lara Croft s’en est allée vers d’autres aventures… Nous nous rendons ensuite au Pre Rup. Contrairement aux temples précédents, celui-ci est fait essentiellement en briques. Il s’agit à nouveau d’une immense pyramide s’élevant sur plusieurs étages, quatre tours encerclent la tour principale, toutes coiffées d’une ogive en forme de fleur de lotus. La symétrie est parfaite. La pierre et la brique étaient réservées à la construction des temples. Les autres bâtiments: maisons, palais,… étaient construits en bois. Cela explique pourquoi ils ont disparus au fil du temps et des saccages des invasions. Les murs en briques sont percés de nombreux trous qui servaient à maintenir la couche de plâtre qui les recouvrait. Avec un peu d’imagination, nous nous représentons ce que « >devait être la vie à l’époque. Les milliers d’ouvriers qui entretenaient les temples, le dieu-roi richement habillé qui parcourait les temples en compagnie de sa cour, les soldats, les éléphants, les draperies et drapeaux,… Ça devait être extraordinaire… Nous traversons ensuite le Baray oriental: un gigantesque réservoir de 7km sur 2 maintenant complètement asséché, qui servait à alimenter la cité en eau. Un autre réservoir de ce type existe de l’autre côté du site d’Angkor. Ils n’étaient pas creusés mais ceinturés de digues. Au milieu du Baray se tient le Mebon oriental, alors construit sur une île artificielle. C’est le même type de temple que le précédent. Il fait déjà très chaud lorsque nous atteignons le Ta Som. La chaleur accablante, fatigante et une certaine lassitude contraint les enfants à rester dans le tuk tuk. On ne peut pas leur en vouloir, ils ont déjà grimpé beaucoup d’escaliers et découvert beaucoup de choses. Même les explications et l’imagination de papa n’arrivent plus à motiver la troupe! Sophie se déplace jusqu’au temple, jette un œil, puis rejoint les enfants. Mais il en faut plus pour décourager l’insatiable envie de découverte de Benoît qui poursuit seul la visite… Il est toujours à la recherche de sa danseuse céleste et du cliché parfait… Nous terminons par le Neak Poan, un temple aquatique formé de plusieurs bassins. Dans un sursaut d’énergie, Sophie et Sacha accompagnent le père. Retour vers Siem Reap et visite d’un temple contemporain: un supermarché! Les enfants se jettent sur le Nutella… « >Ensuite piscine et piscine et puis piscine…

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Guza, et heureusement! Ce matin il a été faire réparer (bricoler) son fauteuil, puis a louer un quad. Il possède un tel engin en Hongrie. Grâce au quad il peut partir à l’aventure en pleine nature. Nous le retrouvons le soir pour aller manger en ville, il est aux anges!!! Demain il partira pour 3 jours dans les montagnes. Nous sommes vraiment content pour lui…

 Publié par à 7 h 06 min

  Une commentaire à “18-12 Angkor, encore…”

  1. Helloooo … Certain qu’avec deux revolvers Sophie peut être TA Lara Croft ;-)
    Gaffe qd elle va manier le fouet ;-)
    Allezzzzzz bonneeeeee routttttteeeeee

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.