jan 082013
 

Ayuthaya est une autre ville historique du centre de la Thaïlande. Ici aussi s’est développé un royaume qui est devenu encore plus important que celui de Sukhothai. Capitale du Siam entre 1350 et 1767, Ayuthaya était un port de commerce majeur et les marchands qui la visitaient étaient impressionnés par le nombre et la richesse de ses temples et de ses palais. L’habileté diplomatique des rois d’Ayuthaya empêcha toute puissance occidentale de s’emparer du Siam. Toutefois, en 1797, l’armée birmane envahit et mit à sac la cité. C’en était fini des grands royaumes du Siam. Il s’en suivit une période de trouble puis un ancien général, Taksin, s’empara du pouvoir et chassa les intrus. Il fut renversé en 1782 par des militaires. L’un des conspirateurs, Chao Phraya Chakri monta sur le trône sous le nom de Rama 1er et fonda la dynastie des Chakri, toujours au pouvoir actuellement. La capitale fut transférée à Bangkok. En 1939, le nom officiel du Siam devient Thaïlande. L’histoire politique contemporaine du pays se résume à une suite de dictatures militaires entrecoupées de tentatives de démocratie. En 2008 et 2010, la capitale a encore connu des affrontements entre « Chemises Jaunes » et « Chemises Rouges ». Depuis 2001, des séparatistes musulmans luttent contre le gouvernement central. Des attentats à la bombe et des fusillades ont toujours lieu et la région est interdite. En 1946, le roi Bhumidol Adulyadej ( Rama IX) accède au trône. Toujours accroché à sa couronne, il détient le record de longévité de règne(66 ans). Il est véritablement adulé par le peuple thaï et son portrait est affiché absolument partout. Il rencontre actuellement de graves problèmes de santé et n’est plus réellement en état de participer aux destinées de son pays. Comment ne pas revenir également sur le terrible tsunami qui a dévasté la Thaïlande en 2004 et fait plus de 5000 morts. Nous en avons encore tous les images en tête… Voilà pour le bref aspect historique de la Thaïlande en deux volets. On le voit, derrière la carte postale de vacances idylliques se cache une réalité politique moins paradisiaque…
Après une bonne dose d’école, nous partons à 15h pour une visite de quelques sites de la ville. Nous avons craqué pour une charmante dame « >âgée qui donne un petit coup de main ici à l’hôtel et accompagne des visites en bateau. Elle est aux petits soins avec nous. C’est une ancienne professeur d’anglais mais elle a aussi tenu une guesthouse jusqu’au décès de son mari. Elle est très aimable, prévenante et souriante. Nous la suivons en compagnie d’une dizaine d’autres personnes vers le départ des bateaux. L’ancienne cité d’Ayuthaya est en effet entourée de canaux. Hormis les vestiges, le reste de la ville est sans grand intérêt donc autant passer par les canaux. Nous nous arrêtons dans un premier temple over hyper kitch. Il y a entre autre des dizaines de petits bouddhas qui portent tous des lunettes, des mannequins squelettes automates qui récitent des prières et même un temple rempli de moines en cire! A croire qu’on l’a bâti juste pour rire!!! Après une autre balade en bateau nous visiterons un autre temple et enfin les ruines du grand temple …, semblable à ceux de Sukhothai. Nous partagions le bateau avec une parisienne et avec notre gentille guide. Cette dernière profitait de chaque halte pour nous acheter des friandises. Elle cajolait beaucoup Lilou… Le bateau nous débarque finalement près d’un marché nocturne sans intérêt. Retour à l’hôtel de pied, prise de tête pour papa et maman concernant la suite du voyage et enfin jeux en famille pendant le reste de la soirée. Le lendemain matin, au réveil on frappe à la porte… C’est notre gentille madame qui ne voulait pas nous quitter sans offrir une poupée à Lilou!!! Trop mignon…

 Publié par à 12 h 53 min

  Une commentaire à “5-1 Ayuthaya by the river…”

  1. Coucou les voyageurs,

    C’est nous les Liègeois, anciens tourdumondistes, une chose en Thailande, profitez! ce pays est facilement entré dans le Top 5 de nos pays préférés. Ah oui, mangez à vous faire mal au ventre, vous êtes en face de la meilleure cuisine du monde, les Français peuvent trembler. Participez à un cours de cuisine et vous saurez plus ou moins vous rappelez ces moments en rentrant.

    Merci de me refaire voyager, les enfants, oubliez les cours de géographie, vous apprenez plus en regardant autour de vous.

    Essayez de passer une après midi avec un moine dans un temple, il vous changera votre vision du monde.

    Bisous nuageux

    Yannick

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.