jan 122013
 

Après deux jours de repos entre piscine, snorkeling sur l’épave, restaurant de l’hôtel et nuits douillettes dans notre cabane, nous nous décidons à partir explorer le contour de cette île et ses fonds marins réputés pour être les plus beaux de Thaïlande. Nous embarquons à 8h45 dans un long tail boat réservé juste pour nous 4. L’eau est limpide et varie entre le bleu profond et le turquoise. Nous « >prenons la direction du sud et longeons les cabanons de bois posés en équilibre sur les rochers arrondis de la côte. On dirait un petit village de naufragés ou de pirates sur une île déserte. Nous passons ensuite le cap June Juea et embouquons la large baie de Chalok Baan Kao. Premier arrêt à 2 brasses du rivage. Du bateau nous pouvons déjà apercevoir quelques poissons jaunes argentés ou lignés qui semblent nous inviter à les rejoindre. Nous nous équipons de nos masques et tubas et nous glissons dans la grande bleu…

 

 

A quelques mètres sous la surface, le fond corailleux est baigné d’une lumière gris bleutée. Alors que Sophie et Lilou tentent encore vainement d’ajuster leur masque et d’en chasser la buée, Sacha et Benoît progressent vers le rivage. Soudain, trois ombres fugitives glissent sur le fond à quelques mètres devant eux. Leur silhouette caractéristique ne laisse aucun doute, ce sont des requins! Les plongeurs se rapprochent à grands coups de palmes, ils sont juste au dessus d’eux et les suivent. Sacha reconnaît directement à la couleur de l’extrémité de leurs nageoires qu’il s’agit de requins à pointes noires. Ils doivent mesurer entre 1 et 1,5m. Quelle vision!!! Tout sentiment de crainte ou de terreur s’efface devant la beauté de cet instant exceptionnel. Nous savons aussi que cette espèce n’est pas dangereuse pour l’homme. En quelques coups de nageoire caudale, les seigneurs des océans prennent congé et tels des fantômes s’évanouissent dans l’ombre. Sacha réalise ainsi ce qui était sans doute son rêve le plus cher, nager parmi les requins… Malgré le tuba, on devine son large sourire et l’effet loupe du masque écarquille encore plus ses yeux! Vite, il faut appeler les filles… Elles nous rejoignent et en nageant à l’unisson, nous suivrons encore par deux ou trois fois le vol plané majestueux des requins. Benoît tentera aussi de les suivre en profondeur et s’approchera assez de l’un d’eux pour capturer quelques images vidéos (cliquer pour voir la vidéo). Mais qu’est ce qu’ils sont rapides… Après une bonne demi-heure, nous regagnons notre embarcation. Et bien, voilà une journée qui commence on ne peut mieux. Rencontrer des requins c’était inespéré. Il nous faut quelques instants pour nous remettre de nos émotions…

Nous traversons la baie. Cette baie est vraiment magnifique. Au fond, quelques amoncèlements de gros rochers arrondis ponctuent une longue plage de sable. Derrière, une forêt dense couvre la montagne. De ci de là, quelques maisons et resorts émergent entre les palmiers. A l’arrêt suivant, dès la mise à l’eau, nous sommes littéralement assaillis par des dizaines de petits poissons rayés, venus nous saluer. Nous découvrons cette fois un fond beaucoup plus riche et coloré. Il y a des coraux de toutes formes, tailles et couleurs. C’est l’habitat du joli poisson perroquet multicolore, des chirurgiens, des cochers et de tant d’autres espèces que nous admirons. Dans les anémones au pied mauve se cachent des poissons clowns. Sur les rochers s’épanouissent des « sapins de Noël », petits plumets de toutes les couleurs qui de referment quand on les approche. C’est absolument magnifique! Nous nageons dans un aquarium… La matinée se poursuit ainsi avec plusieurs haltes et plongées. Chaque endroit semble encore plus joli que le précédent. En tendant l’oreille, on peut même entendre Sophie s’extasier dans son tuba: « hoooo, haaa, -i-ou, -iens -oir -es -oi–ons i-i … » !!! Nous rencontrons encore un baliste, des bancs de poissons jaunes qui broutent le corail, un petit mérou… La dernière halte a lieu près de la fameuse Koh Nang Yuan. Il s’agit de deux petites îles reliées entre elles par une étroite bande de sable qui affleure de quelques centimètres. C’est un des sites les plus réputés de Koh Tao mais il faut payer juste pour poser son pied sur cette plage de carte postale. Nous préférons le spectacle des coraux du site Japanese Garden. Les couleurs des poissons et des coraux valent bien mieux que celles des bikinis des touristes se gavant de soleil ou de leurs cocktails, et en plus c’est totalement gratuit… Kay notre pilote lancent quelques mies de pain autour du bateau. Allez, c’est la ruée! Nous sommes perdus dans une nuée de poissons! Il y en a tellement qu’on ne voit plus rien!! Certains viennent même nous picorer. C’est dingue… Nous profitons encore longuement de cette eau limpide où scintillent mille et mille trésors.

« >
Le snorkeling au Cambodge nous avait déjà beaucoup plu mais ce que nous avons vu ici tient du rêve de tout plongeur amateur. Nous avons une pensée émue pour certains amis pratiquant la plongée au pays, s’entraînant dur pour passer quelque brevet en admirant le carrelage de la piscine ou au mieux les carpes d’une carrière engloutie… Et nous, novices, nous sautons du bateau et profitons du spectacle sans autre forme de procès. C’est dégoûtant! Allez Alex et les autres (pas toi Jean-Luc!), dites-vous qu’un jour vous aussi pourrez admirer ce spectacle. Et avec votre bouteille sur le dos, vous en profiterez encore mieux… Bon, il est temps de de reprendre le chemin du retour à l’hôtel. Une fois débarqués, nous nous empressons de courir en ville pour nous acheter chacun un bonnet en laine rouge. Cousteau fais attention, les Kempe embarquent sur la Calypso…

 Publié par à 7 h 06 min

  7 commentaires à “11-1 Des bonnets rouges pour les Kempe…”

  1. Visiblement l’entorse de Benoît a été vite guérrie!!!
    Par ma part, c’est décidé, après les éléphants d’Afrique en 2014, j’irai dire bonjour aux poissons et requins thaïlandais.
    Profitez, les amis, profitez!!!!
    Bisous

  2. Mais oui les amis, faites nous baver encore, une fois de plus ! C’est pas juste ! Alors que nous émergeons à peine d’une mini-saison des pluies, le froid va bientôt nous paralyser au point qu’au boulot, on ne pourra plus appuyer sur d’autres touches d’ordi que celles qui mènent à votre blog…pas juste pas juste…bon, allez, on en a bien profité avant vous, on ne peut pas se plaindre…Continuez à vous émerveiller et à nous faire profiter de vos découvertes, c’est notre petite dose d’évasion quotidienne ! Bises de Laurence et Stephan

  3. Complétement dégoûté ! Vous plongez en snorkeling et vous suivez des requins …… Il m’avait déjà fallu environ 200 plongées pour nager près de dauphins sauvages et à près de 500 plongées je n’ai jamais cotoyé de requins de près. C’est décidé je revends mon matos de plongée, je brûle mes brevets, et je jette mon bonnet rouge à la poubelle. J’en achète un noir en signe de dueil.
    Tu ne peux pas savoir comme j’ai envie d’être près de vous, maintenant, le baptême que je comptais te proposer sur notre site à Floreffe va te sembler « fade ». Mais peut être que sous le ciel gris de la Belgique,les truite, carpes, brochets (c’est le requin d’eau douce) et autres petits poissons d’eau douce te rappelleront ton île enchantée.
    Allez, profitez-en car les dieux sont toujours avec vous.

    Bises mouillées à tous les canards de la famille Kempe Jean Luc

    • Jean-Luc, je crois que tu as trouvé ta prochaine destination de vacances… Revends Villecroze et viens te construire un petit cabanon à Koh Tao…

  4. Super super ces récits …
    Benoît il faut que tu écrives un livre d’abenture…
    Maman m’a fait la même réflexion…
    Tracasse je m’occuperais de ton marketing et Sophie s’occupera de la traduction… Ce sera un best seller international :-)

    Bisoussss

  5. Super les vidéos! Ben et Sacha, ça a dû être le pied total pour vous !
    Bonne continuation…

  6. Attention Benoît, pour Calypso, je réclame des droits d’auteur ;-)

    Gros bisous!!

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.