fév 022013
 

Bindu nous emmène visiter une école de Népal Secours dans un petit village de montagne.

L’organisation de l’enseignement au Népal est assez semblable à celle de l’Inde. Il existe ici aussi un réseau officiel organisé par l’état et un réseau« > privé. Le réseau des écoles privées est cher mais l’enseignement y est de bien meilleure qualité. Le gouvernement ne possède clairement pas les moyens d’organiser un enseignement de qualité partout dans le pays. Ce  n’est que grâce à l’intervention d’ONG étrangères que certaines écoles ont pu voir le jour et perdurer.  Lors de cette visite, ce qui nous a d’abord impressionné, c’est que tous les matériaux pour la construction de cette école ont du être acheminer à dos d’homme depuis la vallée. nous sommes accueillis par le directeur, qui est aussi professeur. Il y a une dizaine de classes dans cette école primaire et maternelle. Nous visitons 4 classes. il y a entre 15 et 20 élevés par classe, mixtes. Les enfants sont très souriants mais restent concentrés sur leur travail. au niveau du matériel, c’est le strict minimum: pour le mobilier quelques vieux bancs les un tableau noir; pour les élèves quelques crayons et un cahier. Les matières enseignées sont classiques comme les maths, la langue maternelle, l’anglais, les sciences… Nous « >sommes ensuite invités à rejoindre la salle des professeurs. Une dame nous y prépare un thé et les enfants se laissent tenter par des nouilles… délicieuses mais super épicées!!! Salle des professeurs très sommaire et semblable à toutes les salles des profs avec des tas de cahiers, un peu de matériel didactique, et des enseignants occupés à corriger… Être professeur au Népal c’est un vrai sacerdoce, il faut vraiment le vouloir et aimer ça! Un jeune professeur nous explique qu’il en a pour 1h30 de trajet en moto sur des chemins de montagne pour venir à l’ecole et rejoindre son domicile. Les enseignants ne sont pas bien rémunérés. Ces professeurs sont vraiment motivés, aiment leur métier et leurs élevés, il n’est pas besoin d’être un devin pour s’en rendre compte, cela saute aux yeux. Nous ressentons aussi beaucoup de respect de la part des élèves vis à vis des professeurs, comme cela était le cas  chez nous aussi… mais il y a quelques dizaines d’années… Dans la cour de récréation, un terrain de foot et d’un filet de volley. Oui, on fait un peu de sport à l’école… Nous quittons cette école en remerciant chaleureusement le directeur et les professeurs. Noua sommes assez émus de cette visite et admiratifs du travail de Népal Secours.

« >« >

« >

 Publié par à 23 h 09 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.