fév 022013
 

Nous avons visité une drôle d’école à Alice Springs, l’Alice Springs School of the Air.

Dans le centre de l’Australie, les habitants se « >trouvent parfois à plusieurs dizaines de kilomètres de leurs plus proches voisins et à des centaines de kilomètres d’une ville. Difficile dans ces conditions, pour les enfants, d’avoir accès à l’école traditionnelle et d’avoir des contacts sociaux. L’école de téléenseignement d’Alice Springs fut créée en 1951 à l’initiative de Madame Adélaïde Miethke, persuadée que la radio pouvait remédier à ce problème. La plus grande salle de classe du monde voyait le jour. Elle couvre une superficie de 1 300 000 km², soit 42 fois celle de la Belgique!!! Elle « >s’adresse aux élèves de 4 ans 1/2 à 12 ans. Ces 20 dernières années, il y avait en moyenne 120 élèves inscrits à l’école. Pour pouvoir s’inscrire, la famille doit résider à plus de 50km d’une école municipale. Lors de la dernière année scolaire, les élevés les plus proches se trouvaient à 80km d’Alice et les plus éloignés à 1009km. Les élèves résident dans des domaines d’élevages bovins, des communautés aborigènes, des installations touristiques, des parcs nationaux, des bases militaires ou voyagent avec leur famille (tiens donc…). Jusqu’en 2003, les leçons se donnaient par radio. Mais depuis, grâce aux progrès de l’informatique et de la technologie internet, l’enseignement interactif à distance a pris une autre dimension. En plus du son, les images enrichissent les cours.

Concrètement:
-le professeur se trouve dans un studio équipé de caméras, de micros et d’un PC. Il donne sa leçon, présente des documents et interroge les « >élèves comme s’il était en classe
-les élèves assistent au cours sur l’écran de leur PC, ils voient et entendent leur professeur et peuvent intervenir et répondre en direct par petits messages, comme un tchat!
Les cours « en direct » durent 1heure par jour. Mais le travail des élèves ne s’arrête pas là! Tous les 15 jours, chaque élève reçoit par courrier une série de documents: supports, ressources, devoirs et évaluations. Un tuteur supervise le travail à domicile (il s’agit souvent de la maman) en collaboration avec le professeur. Chaque élève a aussi la possibilité de contacter son professeur 10 à 15 minutes par semaine. Tout cela est vraiment très bien organisé. Ce type d’enseignement est bien entendu reconnu par le gouvernement et le programme est semblable à celui des écoles publiques. Il y a même des cours d’éducation physique de temps e temps, de l’aérobic. Il est à noter que tout le matériel informatique nécessaire est fourni par l’école. Trois ou quatre fois par ans, les élèves et les professeurs se retrouvent en ville pour des journées d’activité tous ensemble. C’est l’occasion de rencontrer ses copains de classe et son professeur « pour de vrai ». Nous sommes vraiment impressionnés par ce type d’enseignement, c’est vraiment génial pour les enfants qui ne peuvent se rendre à l’école traditionnelle. Et en plus, les résultats suivent.

C’est ce qu’il nous aurait fallu pour notre voyage mais il faut tenir compte aussi du décalage horaire! D’une manière plus générale, le calendrier scolaire en Australie est inversé au notre: les grandes vacances ont lieu en décembre et janvier. La rentrée a d’ailleurs lieu demain! Il y a sensiblement les mêmes congés que chez nous.

Et bien voilà une visite très très intéressante que nous n’oublierons pas.

 Publié par à 23 h 12 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.