mai 062013
 

Il y a longtemps que je l’avais en tête ce titre d’article là!!! Voici l’occasion rêvée de le sortir…

Feliz cumpleaños Tante So et Kiki…

Ça y est! Nous avons quitté l’Argentine!!! Le départ du bus a eu lieu à l’heure prévue, 7h, mais pas au terminal afin d’éviter tout risque. Après 10 heures de trajet nous atteignions San Pedro de Atacama au Chili. Ça a bien commencé par une bonne heure de dodo puis le petit déj. Après avoir passé San Salvador de Jujuy (prononcez rhourhouille…), la route a commencé à s’élever, doucement mais continuellement. Nous n’avons pas eu la possibilité de nous occuper à lire ou autre chose, comme « >d’habitude pendant les longs voyages en bus, il était en effet presque impossible de décoller nos yeux de la vitre! Nous avons traversé des paysages de montagnes absolument magnifiques: des roches de toutes les couleurs, des cols qui n’en finissaient pas, des salar (étendues de sel), des lagunes, des plateau désertiques, des roches de formes irréelles, des cactus de 3m de haut,… Incroyable! De temps à autre nous avons vu des lamas! Cela dit, le voyage n’a pas été des plus agréable. En effet nous avons encore une fois pulvérisé notre record d’altitude: 4700m! Jusque 3000 ça allait. À 4000 nous commencions à avoir mal à la tête et à plus de 4500, c’était assez insupportable et nous étions paralysés sur notre siège avec une grosse migraine. Lorsqu’il a fallut sortir du bus à la douane argentine, prendre tous les sacs et les passer au rayons x, nous avons vraiment souffert. On se serait vraiment bien passé de cet excès de zèle des douaniers. Lilou avait vraiment du mal, elle a failli tomber dans les manzanas et nous avons du la coucher les pieds en l’air sur les bancs de la douane pendant que nous faisions le nécessaire pour les bagages et les passeports. Le passage du col Paseo de Jama à 4700m était très douloureux et nous ne profitions même plus du paysage. La longue descente vers San Pedro nous a fait du bien. Heureusement, dès qu’on redescend le mal de tête s’estompe rapidement. Le poste douane « >chilien se trouve à l’entrée de San Pedro, à 2400m. Rebelotte pour les bagages et les passeports mais Lilou était restée dans le bus cette fois. Nous étions à peine descendus que notre puce tapait à la fenêtre, elle avait vomi! Pauvre choutte, mais ça l’a soulagée d’un seul coup et après elle se sentait parfaitement bien. Nous étions donc arrivés à destination et Lilou terminait ce voyage avec un cadeau d’adieu plutôt désagréable au chauffeurs du car… L’état de Lilou nous tracasse un peu il faut l’avouer… Après quelques centaines de mètres à pied, nous gagnons la place centrale de San Pedro. Benoît part en recherche d’un hôtel. San Pedro de Atacama est une étape touristique presque incontournable dans le nord Chili. Le petit centre ville est donc tourné uniquement vers le tourisme. Cela dit, le centre ville garde quand même un certain charme avec ses maisons basses en adobe (briques et revêtement fait de terre cuite mélangée avec de l’eau et de la paille hachée puis séché au soleil) et ses rues en terre. Qui dit tourisme dit évidemment prix surfaits! Nous trouvons finalement un dortoir 2 lits superposés à l’hôtel Florida, pour 8000 pesos par lit (=32000 pesos = 52€). Un peu cher pour ce que c’est mais bon…

En début de soirée nous sortons pour le souper. Nous trouvons sans problème un resto, il n’y a que ça dans la rue Caracoles. C’est pas compliqué, toutes les maisons du centre sont soit des restos, des boutiques souvenirs, des hôtels, des bars ou des agences d’excursions et location de vélo! Nous jetons notre dévolu pour le resto Adobe, attirés par le brasero au milieu de la cour intérieure. Alors que nous attendons nos plats, une famille s’installe à la table derrière nous… Nous reconnaissons dès leurs premières paroles un accent francophone familier… Oui, ils sont belges! Évidemment la conversation s’engage. C’est une famille belge de Marche en Famenne, madame est chilienne et ils sont venus s’installé pour un an à Santiago. Ils sont ici pour quelques jours de vacances. Nous sympathisons, passons le reste de la soirée ensemble et nous donnons même rendez-vous demain pour une petite excursion. Cool! Voilà, nous sommes heureux de retrouver le Chili et, même si nous débarquons dans LE temple de tourisme de nord Chili, San Pedro nous plait beaucoup. Et en plus nous avons déjà de nouveaux amis!!!

 Publié par à 20 h 09 min

  Une commentaire à “5-5 Don’t cry for me Argentina…”

  1. Et bien voilà une autre aventure qui commence bien! En plus, encore une rencontre bien sympa… comme si tout était programmé.
    Vraiment dommage que Lilou n’ait pas vomi sur le comptoir de la réception de l’hôtel en Argentine ou sur les pieds des flics!
    Bye bye…

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.