mai 152013
 

Ce matin nous allons chercher la voiture: un pick-up Chevrolet, les enfants sont aux anges! Nous faisons ensuite nos adieux à Tony, Alexandra, Martin et Tim; puis partons en excursion… Nous nous rendons d’abord aux lagunes Miscanti et Misquiñes. Nous avons coincé une chique de feuilles de coca entre la gencive et la joue, nous buvons beaucoup (d’eau…), grimpons doucement en nous arrêtant souvent. C’est un premier test d’altitude et nous franchissons sans aucune migraine ni nausée, ni pour Lilou, ni pour les autres, la barre des 4000m. Chouette! La piste redescend ensuite légèrement vers les lagunes. Nous sommes au milieu des montagnes volcaniques et nous découvrons deux vastes « >étendues d’eau d’un bleu profond. Waouw!!! C’est si étonnant de découvrir de l’eau et, inévitablement de la vie, au milieu d’un décor qui semble si hostile. Cet oasis est le lieu de vie d’oiseaux, de la vigogne (le cousin du lama et du guanaco) ou encore du renard que nous croisons sur le chemin de la descente.

« >

 

 

 

 

 

« >

Tout c’est bien passé pour Lilou et nous en sommes ravis. Nous poursuivons notre excursion en allant jusqu’au village de Peine au bout d’une longue longue piste en terre. Ce petit village subsiste grâce à l’extraction du lithium très présent dans la région comme le cuivre. Nous picniquons sur la petite place du village après avoir été cherché quelques provisions au magasin du village.

La dernière étape de notre excursion est la Laguna Chaxa. Un sentier traverse le Salar de Atacama, vaste étendue de sel. Le sol ressemble à un immense champ labouré. Toute vie semble improbable ici et pourtant… Dans une cuvette stagne de l’eau, dans cet étang des milliers de crevettes et autour de cet étang se cachent une souris et un lézard… A nouveau, où il y a de l’eau, il y a de la vie… Plus loin, le sentier rejoint de grandes étendues d’eau peu profondes, lieu de vie de colonies de Flamands roses. Ils sont magnifiques! Ces oiseaux se sont spécialisés dans la « pêche » à la crevette qu’ils récoltent en filtrant l’eau avec leur drôle de bec. Plusieurs variétés de Flamands vivent ici, dans ces étendues de sel, à plus de 2000m d’altitude avec des nuits ou la température descend largement sous zéro degré. Nous attendons le coucher du soleil puis reprenons la route vers San Pedro.

« >« >

 

Le soir nous croisons les Oiseaux de passage (Arkadi, Barbara, Yakov et Zhanapraia) qui sortent d’un resto et nous donnons rendez-vous demain aprèm. Nous sommes vraiment ravis de notre journée aux lagunes et de notre acclimatation. Pourvu que ça dure…

 Publié par à 14 h 50 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.