juin 252013
 

Aujourd’hui nous avons un rendez-vous! Un rendez-vous avec un homme assez exceptionnel, belge d’origine mais péruvien depuis près de 50 ans… Cet homme est un prêtre, le Padre Claudio. C’est la maman de Benoît qui le connait et qui nous avait donné ses coordonnées. Nous avions pris contact il y a quelques temps et avions convenu d’un rendez-vous aujourd’hui dans sa paroisse. Il habite de l’autre côté de la ville, nous devons donc nous y rendre en utilisant le metropolitano de Lima. Il s’agit d’une ligne de bus en site propre, aménagée il y a deux ans seulement. Il nous faut quand même une bonne demi-heure pour rejoindre le quartier Independencia, comment faisait-on avant pour traverser la ville? En une journée?? Nous arrivons quelques minutes en retard mais heureusement Padre Claudio nous attend.

Pas trop difficile de le reconnaître, c’est un quartier très populaire, nous sommes les seuls européens! Faisons les présentations… Le Père Claude vient de Olne, pas bien loin de chez nous. Dès le séminaire, il avait choisi de venir prêcher en Amérique du Sud et plus particulièrement au Pérou. Il y est maintenant depuis 48 ans! Il a été accueilli dans cette paroisse il y a trois ans maintenant. Demain, Padre « >Claudio fête son jubilé: 50 ans de prêtrise! Nous sommes très honorés d’être reçus la veille d’un tel événement… Padre Claudio nous emmène visiter sa paroisse. Elle est assez étendue et contient 8 églises ou chapelles adoratoires. Ils sont trois prêtres à se déplacer sur la paroisse pour célébrer les offices et les sacrements. On ne se connait pas mais le courant passe de suite… Nous prenons un tuk tuk local pour grimper tout au dessus d’une colline. On a cru ne jamais y arriver tellement ça grimpe! Voici un quartier plutôt défavorisé, de petites maisons creusées à même la colline, des enfants qui jouent dans la rue, des petites rues pas toujours asphaltées… C’est la débrouille ici. Nous sommes contents d’accompagner le Padre parce que sans lui nous n’aurions jamais osé traverser de tels quartiers! Padre Claudio est très respecté ici et pratiquement tout le monde le connaît et vient le saluer dans la rue. Il nous présente comme des « paisanos », ce qui veut dire des gens du même pays que lui. La police est présente et un gentil gardien de la paix nous propose même un petit tour en voiture de police! Nous acceptons mais avant, Padre Claudio veut nous montrer une autre chapelle. Lorsque nous revenons sur la place, les policiers ne sont plus là! Ce sera pour une autre fois la patrouille Starsky et Hutch en combi…

Nous redescendons à pied jusqu’à une mini place où Padre Claudio célèbre la messe en plein air, il n’y a pas encore d’église ou de chapelle ici. Les gens sont très croyants mais pas toujours très pratiquants et ne se déplacent pas trop pour les offices. Chaque petit quartier a donc besoin de son église ou de sa chapelle. Nous prenons un bus pour redescendre au pied de la colline, puis un autre tuk tuk pour rejoindre la paroisse centrale. Des paroissiens sont en train de repeindre la façade de la paroisse, pour la fête de demain. Padre Claudio nous invite a partager le dîner: en famille! C’est vrai qu’il est tellement gentil avec nous que nous avons un peu l’impression de visiter « un oncle d’Amérique »… Comme il le dit, une vie de famille classique c’était trop peu pour lui; il en voulait plus et le Seigneur lui a confié de nombreux enfants… Nous dégustons le meilleur ceviche depuis le début de notre périple en Amérique Latine! Trop bon!!! Nous passons un excellent moment, les enfants racontent notre voyage, nous écoutons Padre nous raconter son histoire au Pérou, nous parlons de ce beau pays… Les enfants, intrigués par la vie de prêtre, posent de drôles de questions! Comme de nombreux hommes de foi, Padre Claudio est un homme extrêmement touchant. Nous ressentons à travers ses paroles toute la bonté et la générosité de son sacerdoce. C’est un exemple de don de sa vie. Nous ne sommes pas une famille très « religieuse », très croyante, mais cette rencontre ne peut nous laisser indifférents. Alors que nous terminons le repas, le Padre Irvine, un des deux autres prêtres, nous rejoint. Il est très sympathique! Peu après 15h, nous prenons congé de Padre Claudio en le remerciant chaleureusement de son accueil et de nous avoir fait visiter sa paroisse. Grâce à lui nous avons eu une autre vision du Pérou et de Lima. Dans une semaine, Padre Claudio rentre en Belgique pour y fêter également son jubilé et prendre quelques vacances. Nous décidons de nous revoir au pays au mois d’août, avec Bonne-Maman aussi… (Bonne-Maman, si tu nous lis, te voilà prévenue, et merci pour cette rencontre…). Nous avons même droit à un petit cadeau de Padre Claudio: une tablette de chocolat belge!!! Trop bon…

Quel belle rencontre et quels bons moments. De retour à Miraflores, nous retournons au bord de mer, cette fois avec Sophie. Nous parcourons une jolie petite promenade qui nous emmène près de l’endroit d’où s’élance des parapentes qui viennent ensuite planer au dessus du centre commercial, à quelques mètres des buildings! Pour souper Pizza Hut! Une petite gâterie avant de rentrer dans notre chambre d’hôtel. Un petit film PC et au dodo, nous sommes encore assez fatigués. Merci pour cette belle journée Padre Claudio, et nous l’espérons de tout coeur, au plaisir de vous revoir bientôt…

Pour terminer, une bien lourde dédicacée especialmente à Dan: Le Pérou c’est beau mais c’est cher, surtout le Machu Picsou…

 Publié par à 18 h 18 min

  Une commentaire à “22-6 Rendez-vous en terre inconnue…”

  1. Ah ouais… excellent le coup du Machu Picsu!
    Une petite touche religieuse à votre voyage, ça fait du bien. On est bien loin de la soeur Cadenas avec ce prêtre. N’oubliez pas de le prendre en photo avec votre I padre .
    A bientôt. L’année se termine lentement mais sûrement ici .
    Biz

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.