juil 222013
 

Aujourd’hui il y a exactement 6 mois que nous sommes dans l’hémisphère sud (et accessoirement que Benoît a libéré ses poumons…), et il reste également 6 jours de voyage. Alors pour marquer le coup, nous sommes partis en excursion dans l’hémisphère nord, parce qu’il faut se préparer mentalement et physiquement au retour dans cette autre moitié du monde. Heureusement, l’hémisphère nord ne se trouve qu’à quelques kilomètres de Quito. Mais oui, ce n’est pas pour rien que ce pays s’appelle Équateur… Et tant qu’à faire, même pas peur, nous avons poussé notre incursion nordiste jusque la charmante petite ville d’Otavalo. Et quelle nouvelle merveille du monde peut donc bien attirer en ces lieux les Kempe, ces grands explorateurs de la planète? Et bien en chemin, pendant ces deux nouvelles heures de car, ils ont admirés les sommets enneigés de quelques volcans. L’Equateur compte en effet de nombreuses montagnes d’origine volcanique. N’oublions pas que la Cordillère des Andes, que nous suivons depuis le début de notre aventure sud américaine, traverse le pays. Nous avions parlé dans l’article précédent du volcan Tungurahua à Bagnos, mais il y a aussi entre autre les célèbres Cotopaxi et Chimborazo. Mais non, ce ne sont pas les cimes enneigées qui ont attiré les Kempe à Otavalo, c’est en fait son marché! Un des plus grands et des plus beaux d’Amérique du Sud. À quelques jours du retour, nous ne pouvions manquer de visiter ce marché réputé pour son artisanat. Sophie avait d’ailleurs demandé à son porteur de mari de prendre le grand sac à dos??? (Il a bon dos Benoît…) Et elle a réussi à le remplir de souvenirs!!! Nous avons beaucoup aimé le costume traditionnel des équatoriens: les dames portent une longue jupe droite foncée couronnée « >d’une ceinture brodée et colorée; un chemisier blanc magnifiquement brodé; un collier doré et un drap en guise de chapeau; les hommes portent un pantalon blanc trop court (!?); un poncho bleu foncé et un chapeau qui laisse sortir à l’arrière une natte tressée dans leurs cheveux noirs. Les gens sont apparemment très fiers de leur costume et toutes les générations le porte.

« >

« >Je ne sais pas si on en a déjà parlé mais les équatoriens sont très gentils, très souriants et très accueillants. Nous avons par exemple fait un petit arrêt dans un resto pour un café et nous avons eu du mal à quitter la tenancière qui tenait absolument à faire notre connaissance et trouvait notre famille très touchante! Encore une nouvelle preuve également que la famille donne une dimension supplémentaire au voyage et facilite les contacts… En fin de journée nous rejoignons Quito et notre hôtel. Belle journée à Otavalo dans l’hémisphère nord, mais qu’est ce qu’on en a marre du car…

 Publié par à 19 h 18 min

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.